Les championnats de France UNSS d’athlétisme en salle, pratique hivernale, se sont déroulés à Rennes les 30 et 31 janvier 2016. Deux équipes du lycée étaient parvenues à s’y qualifier. L’une composée de 5 coureurs de 60m haies, l’autre de cinq coureurs de vitesse.

Samedi était la journée des haies. Des minimes de collège aux juniors de lycée, tous devaient accomplir, le plus vite possible, un parcours de 50 ou 60 mètres jonché à intervalles réguliers de 4 ou 5 obstacles !

 

                                                  

 Drôle de sport me direz-vous…  Mais dans cette épreuve hautement technique qui consiste à maintenir la plus grande vitesse possible tout en franchissant tous les quatre appuis une haie, nos lycéens se défendent plutôt bien !

Et l’un d’entre eux un peu plus que les autres puisqu’il a remporté la finale sans laisser à ses adversaires la moindre chance de le devancer. Nicolas-Jean MOULIN (1S1) a pulvérisé son record personnel et 8’’00 après avoir pris le départ, il franchissait la ligne en vainqueur ! et 44 points sur 45 possibles pour son équipe !!

 

                               

Cette performance de haut niveau le place actuellement au 4ème rang français dans sa catégorie et lui laisse présager de jolies choses dans deux semaines lorsqu’il participera, à Nantes, au championnat de France individuel fédéral avec son club. Et comme le climat breton semble lui réussir, nous lui souhaitons la même réussite qu’à Rennes (parce que, bien sûr, chacun sait de Nantes est une terre bretonne !)

 

Ses coéquipiers n’ont pas démérité puisque son copain de classe, Martin GARDINETTI, avec une performance de 8’’74 bat également son record personnel. Les filles de l’équipe ont aussi tout donné et elles ont réalisé leur meilleure performance ce samedi : Natacha MALINOSKY (TS1) 10’’23, Katell MESSAGER (TST2S) 10’’28 et HéloÏse LE LURON (2°3) 10’’92.

 Cinq équipiers et cinq records personnels… le coach est comblé !

Au total la 9ème place au classement général et une belle satisfaction .

Le dimanche, place à la vitesse. Là, c’est plus simple ! un départ, une course de 60m à fond et une ligne d’arrivée à franchir. Katell et Héloïse ont cédé leur place à Rémi CASTEL (TS1) et Clémence CRESPEAU (TES1), plus spécialistes de cette épreuve.

Au bout de la journée une très belle 5ème place par équipe mais des rebondissements et des « incidents de course » toute la matinée.

Tout d’abord, Rémi est le premier en piste à 8h33 !

 Ce qui suppose un lever à 5h30, un léger petit déjeuner à l’hôtel, un footing sur le parking pour réveiller les muscles encore trop endormis et un échauffement de 45 minutes entre 7h30 et 8h15 … j’en connais quelques-uns qui auraient renâclé !

Pas Rémi !

 Et après trois mois d’arrêt suite à une blessure son retour à la compétition est réussi. Bravo et courage pour la reprise de l’entraînement.

Natacha et Clémence entraient en piste à 8h50 et 8h56 !

 Donc même rythme que Rémi. Pour être efficace si tôt, il faut faire des sacrifices qu’elles ont bien volontiers acceptés. Record personnel pour Clémence (8’’48) et 8’’42 pour Natacha. Contrat rempli !

Nicolas-Jean puis Martin étaient dans les starting-blocks à 9h31 et 9h43 !

 Un petit répit qui leur a permis de prendre un vrai petit déjeuner au restaurant universitaire à 7h15.Mais l’effort pour N.J. n’a pas eu lieu puisque sûrement trop pressé d’en découdre, il a anticipé le départ et a donc été justement disqualifié ! Heureusement que dans cette compétition, tous les athlètes ont droit à deux courses et que l’on conserve la meilleure des deux performances.

Sa course finale (où étaient regroupés tous les « disqualifiés » de la première !) avait un petit goût de revanche, voire de rage intérieure, qui aboutit à un record personnel : 7’’11 et un arrêt un peu brutal contre le tapis en bout de piste !

Nous pensions en avoir fini avec les « incidents de course » mais Martin allait nous prouver, bien malgré lui, que…non ! Premier départ rappelé, disqualification de son adversaire de gauche. Deuxième départ, volé par son adversaire de droite et rappelé après 45 mètres de course.

On fera donc recourir cette série en fin de programme. Ce troisième départ sera le bon et le temps de Martin sera excellent. En finale, le sort s’acharnera encore puisque les coureurs finiront à trois après de multiples disqualifications. Six départs dans les starting-blocks pour seulement deux courses, il y a de quoi être un peu émoussé…

Pas Martin ! Record personnel et 7’’31 au bout de la ligne droite. Martin est un guerrier sur la piste …

 

 

Quant à ces jolies photos qui illustrent l’article, elles sont l’œuvre de notre photographe attitré, Nicolas CARTON (TES1) , qui a reçu le diplôme national de jeune reporter UNSS pour avoir « couvert » l’évènement de façon très professionnelle durant ces deux journées et fourni la quasi-totalité des photos et vidéos qui ont alimenté les sites internet de l’UNSS …et le nôtre !

Merci « Nicofoto » et bravo. Ton travail est remarquable !

Bravo à tous et merci pour ces bons moments que nous avons passé avec vous.

Vivement le printemps pour les compétitions estivales